Avenue Dauphine : alors Serge, on la déconfine ?

L’avenue Dauphine et son stationnement

Quel cycliste orléanais ne s’est pas senti apeuré quand il quitte le pont George V et arrive sur l’avenue Dauphine ? Quel cycliste orléanais ne s’est pas senti perdu quand il s’apprête à quitter cette avenue et essaie de comprendre comment rejoindre la voie cyclable du pont George V.

L’avenue Dauphine est un axe stratégique pour les cyclistes de la métropole car il s’agit d’un axe direct entre le centre ancien, le quartier Saint Marceau, la zone commerciale située sur l’avenue Roger Secrétain et plus au sud la ville d’Olivet.

L’avenue Dauphine est particulièrement redoutée par les cyclistes car l’étroite chaussée est coincée entre le tram et du stationnement en épi. D’un coté, les automobilistes ne savent pas comment vous doubler sur la voie de tram et de l’autre les automobilistes quittent leur emplacement de stationnement sans aucune visibilité. C’est le cocktail parfait pour provoquer des situations stressantes ou des accidents.

L’ouverture aux vélos d’une voie sur le pont Royal a fait augmenter de 70% sa fréquentation, il y a fort à parier qu’en réservant une voie de circulation aux vélos, la progression sera encore plus conséquente.

Comment je m’y prendrais ?

En faisant simple : il faut prolonger la piste du pont George V au sud. Il faudrait mettre l’avenue Dauphine en sens unique dans le sens Sud – Nord.

Pour rendre le projet acceptable, on ne touche pas au stationnement résidentiel gratuit (mais plus pour longtemps d’après les études lancées par la mairie). L’automobiliste qui souhaite se stationner coté piste cyclable devra couper la voie de tram en faisant attention de ne pas gêner la circulation des trams et des cyclistes. Dans la pratique c’est déjà le cas tellement les automobilistes sont pressés de trouver une place de parking.

Les transports en commun ne sont en aucun cas un problème sur cet axe car la ligne de bus 22 dispose au sud de l’avenue de sa propre voie.

Il faudrait protéger les intersections par des plots pour éviter les saumons (poisson qui remonte la rivière à contre courant) et les irrespectueux.

Quid de la pharmacie des Tourelles située tout au nord de l’avenue?

La pharmacie des Tourelles située tout au nord de l’avenue dispose de trois places en zone bleue sur trottoir. Il y a deux options que j’aimerais partager avec vous.

La première consiste à interdire l’accès aux voitures dans l’avenue avant la pharmacie et donc de supprimer ces trois places. Je ne suis d’ailleurs pas sûr que le cheminement piéton restant fasse 140 cm. Il existe du stationnement en face de la pharmacie sur l’autre coté de la chaussée.

La seconde prend comme hypothèse de commencer la piste après la pharmacie et les véhicules feraient demi-tour sur la voie de tram.

Quel impact sur le trafic et les possibilités de déplacement ?

Soyons clair! Les voitures pourront toujours circuler. Le schéma ci-dessus montre les différentes options. La voie bleue est le futur aménagement cyclable et les voies rouges sont les options offertes aux véhicules afin d’accéder à la partie sud de l’avenue.

Quel avantage aurait cet aménagement?

Bien sûr, il sécurisera énormément le trajet des cyclistes du quotidien mais il bénéficiera également à tous les commerces du centre ville. Avec un axe sécurisé de bout en bout les Orléanais seront plus enclin à faire leur shopping au centre ville plutôt que dans les zones commerciales au sud de la ville.

Et si on rêvait plus grand ?

Il est tout à fait possible d’allonger ce projet encore plus au sud au moins jusqu’à la tangentielle car les possibilités de report pour les automobilistes sont déjà existantes. Il faut juste une volonté… et là c’est pas gagné.

Un commentaire sur “Avenue Dauphine : alors Serge, on la déconfine ?

Ajouter un commentaire

  1. Au delà de rêver, ce qui ne mange pas de pain, cet aménagement permet la desserte de plusieurs quartiers et donc de rejoindre des établissements d’intérêts divers :
    – St Marceau : église, lycée, parc et au delà, la CAF et l’itinéraire fleuve…
    – Mouillère : mairie, école et au delà parc des expositions et zone d’activité…
    – Cigogne : lycée, maison de la musique et au delà, jardin des plantes, itinéraire fleuve…
    – Et en filant droit, c’est Olivet qui est dans la ligne de mire…

    La proposition n’est en rien radicale, elle est une adaptation à de nouveaux modes de vie, une proposition de faire baisser le bruit et la pollution, une ouverture sur un futur désirable. Avec les travaux de la rue en parallèle, ce projet est un signal fort pour un urbanisme qui intègre la rive sud à la ville.

    JPB aka tonton Jipé ou le râleur 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :