Rue de la Cigogne : les normes on s’en cogne!

Désolé de vous imposer cette rime bas de gamme mais je me suis levé tôt. Il y a quelques jours alors que je me rendais (en voiture) à la déchetterie du chemin du Clos de l’Alouette, j’ai emprunté la rue de la Cigogne et je me suis de suite dit qu’il fallait que je fasse un billet dessus tellement le foutage de gueule est flagrant au niveau des trottoirs.

Les travaux ont été faits sur la partie OUEST de la rue

Première étape : la grogne des riverains

La rue de la Cigogne est perpendiculaire à la RD2020 et dépend de la mairie de quartier Saint Marceau. La partie OUEST de la rue a été requalifée fin 2020 mais il faut remonter à 2013 pour sa mise en sens unique. Cette première étape est relatée par la République du Centre. Extrait :  » la rue de la Cigogne, dans sa partie ouest, ses problèmes de circulation et de stationnement. Une rue dégradée, un manque de place évident pour un croisement sans risque : il y avait de quoi se pencher sur la voie, sans perdre le nord. » Encore une fois et certainement pas la dernière, seul le confort des automobilistes est abordé. Pourquoi ? Car seuls les riverains ont leur mot à dire…

Deuxième étape : la concertation de l’entresoi

En 2014, un autre article de la République du Centre aborde la réunion pour recenser les besoins des …. seuls riverains. Morceaux choisis :

« seuls 22 % des automobilistes qui empruntent cette rue respectent la limitation à 30 km\h. »

« Je pense que ces dos d’âne ne servent à rien. Il faut supprimer la piste cyclable, et mettre un stationnement en chicane. »

« C’est sûr ! Dans la journée, je vois à peine dix cyclistes passer !  » s’exclame un homme. « Il y en a plus, rien que moi, je passe deux fois par jour… » marmonne son voisin. »

« Si Nathalie Kerrien se refuse à supprimer une bande cyclable, elle n’est pas contre un autre itinéraire pour cette dernière. Et encourage l’assistance, qui se plaint de la circulation difficile à pied, qui plus est avec poussette, de stationner dans le garage plutôt que dans la rue. »

« Mathieu Langlois, élu en charge du quartier, se lève, et commente avec malice : « Si on envoie la police municipale, vous savez, vous êtes tous en stationnement gênant… « 

Tous les ingrédients sont réunis pour un statu quo pro-bagnole des riverains qui considèrent que la rue leur appartient et des élus qui n’ont pas de vision sur la mobilité d’un quartier. Voyons ce que cela donne quelques années plus tard.

Mais avant quelques photos de la rue avant travaux :des trottoirs minuscules et du stationnement gênant.

Troisième étape : les travaux au profit des seuls riverains

Fin septembre 2020, les travaux sont terminés et les élus viennent s’auto-congratuler. La République du Centre, jamais avare d’une absence de vérification, explique dans son article que : « Les travaux ont consisté en un enfouissement des réseaux électriques et des eaux, la création de trottoirs aux normes d’accessibilité ainsi que de places de stationnement et la mise en place d’un éclairage moins énergivore. »

Plutôt que des photos, je vous propose de remonter le DSC en vidéo :

Pour faire court : aucun des deux trottoirs ne répond aux normes PMR. Il y a des passages à 70 cm des deux cotés de la chaussée mais l’essentiel est sauf pour les élus car ils ont comblé les riverains et les autres Orléanais peuvent aller se faire voir :

  • Stationnement bilatéral
  • Pas de ralentisseur.

La conséquence est sans appel : la largeur de la chaussée a rétréci et certains passages à contre sens ne sont pas rassurants pour les cyclistes surtout que cela roule vite dans la rue. J’ai discuté avec des cyclistes qui ont déjà alerté la mairie de la vitesse excessive…

Au niveau transition écologique : toujours du goudron et pas de sol absorbant les eaux de pluie. Très peu de végétation. Bref, nous sommes à Orléans : la ville parking.

2 commentaires sur “Rue de la Cigogne : les normes on s’en cogne!

Ajouter un commentaire

  1. Merci pour cet « avant Vs après », c’est toujours très intéressant de voir l’évolution d’une rue, d’un quartier, et d’avoir une mémoire des personnes qui ont agit e/o sont intervenues.
    Pour le titre, c’est presque une contrepèterie « au cul de la grogne, les normes… ».

    JPB

    J'aime

Répondre à janpeire Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :