Rue Paul Doumer : une (in)compétence métropolitaine

En 2020, la mairie de Saint Jean de la Ruelle annonçait que « des travaux allaient être entrepris dans la la partie « est » de la rue Paul Doumer. Ils consistent en l’enfouissement des réseaux riverains et espace public, la réalisation d’un trottoir PMR côté pair (à droite dans le sens de la rue), la création et l’alignement du stationnement côté impair, la réfection de la chaussée et la mise en place d’un éclairage public LED ».

La partie « est » de la rue Paul Doumer est limitrophe avec Orléans et cela à son importance pour la suite du billet

Profitant d’un peu de temps de libre, je suis allé voir cette requalification.

Les PMR iront voir ailleurs

Il manque 20 cm

Encore une fois, une mairie de la métropole a fait un trottoir qui ne répond pas aux normes PMR pour sauver du stationnement… Lors du récent webinaire organisé dans le cadre des assises de la transition écologique dédié aux mobilités vélo et marche, la technicienne de la métropole a bien rappelé qu’un cheminement piéton devait faire à minima 140 cm libre de tout obstacle. Ici, il manque 20 centimètres.

Le double sens cyclable : une bonne nouvelle

C’est la bonne nouvelle de ces travaux car cette axe permet aux cyclistes de rejoindre Ingré par la route d’Orléans. Cela respecte également les préconisations du cabinet Indiggo dans le cadre du plan vélo 2019 modulo l’élargissement des trottoirs.

Déjà des #GCUM

A l’instar des autres rues de la métropole, en l’absence de verbalisation, le stationnement gênant est légion.

Ceci dit tout le monde fait pareil dans le quartier…

Service voirie de la métropole : y-a-t’il un pilote dans la tractopelle ?

Comme je le disais dans la légende plus haut, la rue Paul Doumer est limitrophe avec Orléans, la rue devient la rue Basse d’Ingré.

Il n’y a pas de continuité cyclable entre Orléans et Saint Jean de la Ruelle. La métropole n’a pas jugé opportun d’ajouter à ces travaux quelques pictos vélos et un panneau double sens cyclable sur les 100 mètres de voirie orléanaise. Au mieux, cela dénote un certain amateurisme. Au pire, cela montre que malgré ce que nous racontent les élus métropolitains, le pilotage des travaux de voirie sont principalement le fait des mairies et non pas de la métropole.

Rue Landreloup : suite

Jeanne à vélo avait soulevé la gabegie des nouveaux travaux rue Landreloup. Comme la rue est à proximité immédiate de la rue Paul Doumer, mon mètre ruban est allé prendre quelques mesures.

105 cm au garrot
95 cm au droit du lampadaire

Donc c’est confirmé : aucun des trottoirs ne sera aux normes PMR après ces travaux.

4 commentaires sur “Rue Paul Doumer : une (in)compétence métropolitaine

Ajouter un commentaire

  1. Bravo pour le travail d’enquête et d’analyse, cela fait office de documentation de ce qui ne tourne pas aussi rond que la roue d’une bicyclette dans l’aménagement urbain.
    Pour le stationnement de la pelleteuse, c’est une tentative du syndicat d’initiative de changer la teneur de la rumeur :
    Après la traite des blanches dans les sous-marins dans la Loire, la mode est aux machines de travaux qui mangent les patrons 😀

    JPB

    Aimé par 1 personne

  2. Merci d’avoir confirmé mon pressentiment concernant les nouveaux nouveaux trottoirs de la rue Landreloup.
    Certains promènent leurs chiens, d’autres promènent leur mètre ! 😁

    Concernant la rue Paul Doumer, on comprend très bien pourquoi certains se sentent autorisés à se tanker sur toute la largeur du trottoir quand on voit ce qu’il reste de trottoir au droit des places de stationnement licite… 🙄

    Aimé par 1 personne

  3. Ca me fait penser à la toute-récemment-requalifiée rue de la Suifferie, à l’angle de la rue des Murlins. Je ne pense pas à pédaler avec mon mètre dans mes sacoches, mais les trottoirs étaient jonchés de GCUM avant la requalification, et vous savez quoi ? Ils le sont tout autant maintenant que c’est propre. J’ai même l’impression que c’est pire qu’avant.
    Sans potelets ni verbalisations, c’était prévisible…

    Aimé par 2 personnes

  4. C’est comme avant, ni plus ni moins, ce qui donne cette impression, c’est que « c’est neuf » (j’ai « contrôlé » avec un film d’archive).
    La rue des fusillés, adjacente, va être en travaux, je vais y passer quelques soirs pour documenter le nombre de voitures stationnées à travers et à travers ; un avant, après en quelque sorte, pour sortir de « l’impression ».

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :