Dans Orléans, à vélo on dépasse les autos

Au travers d’un communiqué de presse, le collectif Vélorution Orléans a très justement appelé à un rééquilibrage de l’espace public afin que les piétons et les cyclistes urbains puissent se déplacer en sécurité. Si les élus de la métropole orléanaise répondent favorablement à cet appel, les automobilistes vont vociférer que la voiture est le moyen de transport le plus rapide et que le vélo n’est pas adapté aux déplacements du quotidien. Malheureusement, les déplacements motorisés dans les zones urbaines sont bien souvent plus lents.

PETITS RAPPELS GENERIQUES

Même si la voiture est le moyen de déplacement qui a la vitesse de pointe la plus élevée, ce n’est pas le mode de locomotion le plus rapide sur un déplacement urbain de quelques kilomètres. Petit rappel : 2/3 des trajets à Orléans font moins de 3 kilomètres. Pour atteindre une vitesse élevée, la voiture doit être dans un environnement dégagé de toute contrainte et de tout obstacle. Cette condition est impossible à atteindre dans un milieu citadin. Autre élément à prendre en considération dans le temps de trajet : le stationnement. Gratuit ou payant, trouver une place de parking peut parfois allonger significativement la temps de trajet.

Une étude réalisée par le GART relayée par les médias rappelle qu’en ville une voiture se déplace en moyenne à 16kmh si on inclut le trafic et la recherche de stationnement.

Malgré ces évidences empiriques voyons comment cela se traduit dans le quotidien orléanais.

LES CARTES ISOCHRONES : EXCELLENT VECTEUR DE COMMUNICATION

Je viens de découvrir ces petites merveilles. Ces cartes représentent jusqu’où vous pouvez aller à partir d’un point donné en fonction de votre mode de locomotion. Il y a plusieurs sites permettant de faire ces cartes en ligne. Ma préférée est ios4app.net car elle offre de multiples options comme permettre aux vélos d’emprunter les aires piétonnes ou de régler la vitesse de déplacement des différents moyens de locomotion.

Ci-dessous on aperçoit les zones accessibles à vélo par tranche de 5 minutes. On réalise aisément que le centre ville d’Orléans est à moins de 30 minutes de vélo pour large majorité des habitants de la Métropole. J’ai réglé volontairement la vitesse maximale de déplacement du vélo à 20 km/h. Un cycliste plus chevronné pourrait facilement se déplacer plus rapidement.

30 minutes de vélo à 20 km/h

Voyons maintenant quel est le rayon d’action de la voiture… J’ai fixé la vitesse max à 80 km.

30 minutes de voiture à 80 km/h

Alors oui, en 30 minutes de voiture, on peut parcourir plus de distance qu’à vélo…. mais seulement lorsque la voiture peut rouler vite et que le stationnement est immédiatement disponible! Ce qui n’est évidemment pas le cas en ville. Malheureusement je ne connais pas encore d’outil capable de réaliser des cartes isochrones prenant en compte le trafic et la recherche d’un stationnement.

Dans les centres urbains denses comme Orléans Métropole, la voiture est plus lente que le vélo. Regardons cela de plus près avec Openrouteservice. Cet outil ne permet pas de régler la vitesse mais il permet de choisir différents types de vélos : route, VTT, VAE…

10 minutes de vélo depuis le pont George V
10 minutes de voiture depuis le pont George V

Avec Openrouteservice, il est possible d’évaluer le bassin de population touché en 10 minutes de déplacement. On observe que 117.000 habitants sont à moins de 10 minutes de vélo du centre ville d’Orléans.

QUELLES CONCLUSIONS ?

Malgré l’absence d’autoroute à vélo dans la métropole, le déplacement à vélo pour une utilisation dans la vie quotidienne est le mode de déplacement le plus efficient : rapide, pas cher et surtout pratique ! Pratique car il ne faut pas faire plusieurs fois le tour du quartier pour trouver une place (gratuite) de stationnement.

Au lieu de communiquer sur la gratuité du stationnement pour faire ses emplettes, la mairie aurait plutôt intérêt à communiquer sur les avantages imbattables du vélo pour aller flâner dans les rues commerçantes d’Orléans. Pourquoi ? Parce que quand tu choisis de te déplacer en voiture, tu te rends dans des endroits adaptés à la voiture : les centres commerciaux.

8 commentaires sur “Dans Orléans, à vélo on dépasse les autos

Ajouter un commentaire

  1. Belle utilisation des isochrones.
    Attention à la vitesse, 20Km/h c’est peut-être peu pour toi, mais pour le ou la cycliste lambda, c’est beaucoup trop. C’est ainsi que l’on se traîne de mauvaises réputations e/o que certain⋅es se sentent obliger d’être habillé⋅es en Raymond ou en Jeannie pour aller acheter le pain (ce n’est pas une blague, je le voie à la boulangerie en face de chez moi).

    Lors de l’opération KGB :
    https://becancaneries.wordpress.com/2019/06/04/au-compteur-de-loperation-kgb/
    Un cycliste en lycra s’était moqué de ma phrase « 7,5km / cycliste / jour soit 30 mn de vélo à 15km/h », cette vitesse, c’est celle qui peut éviter d’arriver en nage, c’est également celle sur les ondes vertes (Copenhaguenize) qui permet de prendre les feux au vert, de rouler fluide.

    JPB

    Aimé par 1 personne

      1. C’est dans ce film — sauf erreur de mon phare avant — qu’il est expliqué que la vitesse des vélos est celle-ci 15 à 20km/h :
        https://becancaneries.wordpress.com/2017/03/08/episode-2-les-ondes-vertes/

        Après, est-il plus judicieux de communiquer sur 15km/h soit 30mn pour un certains public, uniquement sur le temps pour un autre (celui du centre ville, car la vitesse des fols cyclistes est souvent décriée (mais jamais celle des voitures)), ou pour faire passer les cyclosportifs du dimanche à une pratique plus quotidienne, faut-il parler Strava (?) et Km/h, je ne le sais pas.

        Aimé par 1 personne

      2. Ce que je veux dire avec cette histoire de vitesse, c’est que au quotidien, on s’en moque en peu (même si cela a une importance).
        Lors du dernier grand épisode de neige :
        https://becancaneries.wordpress.com/2018/02/18/vider-ses-sacoches-billet-fastoche/

        la dame du mercredi 7 février 2018 (galerie photo), elle, tout l’épisode de neige, elle circulait à vélo quand d’autres à la mairie s’étaient déjà réfugiés dans le confort de grosse berline depuis longtemps. Elle, elle s’en fiche de la vitesse, par contre, ce jour là, le moindre ressaut et c’est la chute.

        Aimé par 2 personnes

      3. Tu as encore une fois raison, la vitesse (plutôt le temps de trajet) est un indicateur parmi tant d’autres.
        En revanche, la notion de plaisir est plus dure à mesurer alors qu’elle est infiniment plus grande que dans une voiture.

        Aimé par 1 personne

  2. Je suis toujours frappé de constater que le différentiel de vitesse entre celui qui bourrine sur les pédales et celui qui la joue « à la hollandaise » produit sur des courts trajets urbains (< 3 km) bien peu de différence de temps de trajet.

    Aimé par 2 personnes

  3. Nous sommes nombreux à attendre LES annonces d’Olivier Carré pour savoir quelle révolution nous attend « vraiment » à compter du 11 mai. Pourtant, à moins d’une semaine du grand jour, je m’étonne du grand silence ambiant sur le sujet, avec le sentiment que la municipalité ne s’est finalement toujours pas emparée du sujet.
    Va-t-on découvrir au petit matin nos boulevards peinturlurés et notre bon vieux pont Georges V réorganisé… ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :