Des Pays-Bas à la plaine beauceronne en passant par les bords de Seine

Eindhoven : le commencement

J’ai commencé le vélo utilitaire aux Pays-Bas à Veldhoven. De mon domicile jusqu’à mon lieu de travail, il n’y avait que quelques kilomètres. Le parcours était sécurisé et beaucoup plus rapide à vélo qu’en voiture. Naturellement, après quelques mois dans le Brabant-Septentrional, j’ai vendu mon SUV allemand sans regret. Pendant deux courtes années, j’ai parcouru la ville avec mon VTT.

Une vidéo faite sur Youtube représente bien à quoi correspond le vélo dans la petite ville de Veldhoven. On comprend rapidement pourquoi je me plains de la qualité du réseau orléanais.

En matière d’infrastructure cyclable, Veldhoven est mondialement connue pour son rond-point cyclable surélevé.

PARIS POUR SE DURCIR LE CUIR

Puis est venu le temps du retour en France… Il a fallu quitter la douceur de vivre batave et retourner habiter à Paris. Devant amener mon fils à la crèche tous les matins, j’ai rapidement mis de coté la solution vélo. Il était hors de question de rouler au milieu de la jungle urbaine avec mon fils de 2 ans sur un siège bébé. A cette époque, j’ai opté pour la trottinette et le support enfant. Le chemin du matin était extra : tout en descente du boulevard de Charonne jusqu’à Avron et ensuite la rue de Montreuil jusqu’à Faidherbe-Chaligny. Je prenais le vélo uniquement pendant les absences de mon petit bonhomme pour aller du boulevard de Charonne vers le parc des expositions dans le XVème arrondissement.
Le vélotaf à Paris a vraiment commencé lorsque j’ai emménagé à Orléans et que je travaillais à Paris. Là, changement de contexte. Tous les matins, je mettais mon vélo dans un train Corail direction Paris Austerlitz. Les places n’ont jamais manqué mais parfois cela bouchonnait. Ces aménagements ne sont clairement pas adaptés pour tous mais ils ont le mérite d’exister et d’être gratuits.

Arrivé à Paris, deux options s’offraient à moi pour rejoindre mon lieu de travail : la rive droite et sa fameuse voie Georges Pompidou ou la rive gauche qui à l’époque ne bénéficiait pas encore du réseau express. C’est l’époque où j’ai également commencé à filmer certains de mes déplacements à vélo.

C’est réellement à Paris que j’ai commencé à circuler en milieu urbain dense. J’ai appris à appréhender les dangers de la cohabitation avec les véhicules motorisés et à fureter pour trouver des passages plus agréables. Un des grands moments à vélo dans Paris reste la traversée de la place de la Concorde.

RETOUR A ORLEANS

A l’été 2019, retour au bercail. Je reviens travailler derrière le pôle 45. Habitant dans le centre d’Orléans je faisais déjà tous mes déplacements quotidiens à vélo armé un d’un vieux VTC, c’est alors sans complexe que je me lance dans le vétotaf de grande distance (entre 37 et 40 kilomètres aller-retour).

Je change alors de monture et j’opte pour un Gravel Génésis CDF 20. Sur les routes de Beauce, ce n’est pas l’effort physique le principal frein au déplacement à vélo, c’est l’absence totale de protection des cyclistes. On alterne alors entre l’absence d’infrastructure ou des aménagements bas de gamme qui servent uniquement à donner bonne conscience à ceux qui les décident.

Aujourd’hui j’ai délaissé le VTC au profit d’un petit vélo pliant d’un équipementier français qui a le nom d’une épreuve d’athlétisme. Le petit biclou est super maniable pour se déplacer rapidement dans tout Orléans. Il m’arrive même d’aller au travail avec quand le soir je veux rentrer en voiture. Et surprise : si le confort n’est pas le même, en revanche le temps de trajet n’est pas beaucoup plus long.

2 commentaires sur “Des Pays-Bas à la plaine beauceronne en passant par les bords de Seine

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :